Ecole des 2 sabres, présentation

Présentation de l’école des 2 sabres lors du Gala des Arts martiaux de Saint-Brice 2017.

Le texte a servi de base au présentateur Olivier Di Mascio, DJ et élève de Maître Badang. Il l’a allégé et adapté à ce qui se passait sur le tatami. Merci à lui pour sa clarté et la pertinence de ses interventions.

Merci aussi à mes élèves pour la sincérité de leur engagement.

Tout le monde connaît le sabre japonais ou kenjutsu. Nous l’avons vu dans les films de samouraï, les films d’animation, les mangas, les jeux vidéos. Tout le monde l’a déjà vu mais peu savent que le kenjutsu est étudié à Saint-Brice depuis 2004. Le Grand-maître Iwami soke est venu ici-même, invité par Nguyen senseï, dans cette salle du Gymnase Lionel-Terray pour un stage en 2004. Il est revenu en 2005 à Lionel-Terray et 2011 au Gymnase de Nézant. Il a même participé au Festival des Arts martiaux de Paris-Bercy en 2011.

L’an dernier, nous vous avons présenté les techniques de sabre de Miyamoto Musashi, considéré comme le plus grand samouraï du Japon : le simple sabre Itto, le petit sabre Kodachi et le double sabre Nito. Cette année, nous vous présentons l’esprit de notre école Niten. Lire la suite

Kenjutsu 2017

En 2016, nous avions montré les seiho de notre école. Cette année, pour ne pas faire dans une surenchère spectaculaire, nous avons préféré montrer un cours tel que nous le vivons avec parfois nos originalités. Le vrai secret est le travail régulier bien dirigé. C’est bien ce que démontrent les pratiquants devant le public de Saint-Brice.

Images de Sylvain P.
Gala des Arts martiaux de Saint-Brice sous Forêt, France
10 juin 2017

 

Nous n’avons pas peur

Je fais actuellement un cycle de conférences sur le thème « Art du sabre, paix intérieure, paix civile ». Je l’ai vécu comme une nécessité. Il me fallait dire publiquement que les arts martiaux par leur étude de la force et de son juste emploi s’oppose fondamentalement aux abus de violence, aux faux prétextes pour faire régner la terreur, pour se repaître de la crainte d’autrui.

L’attentat de Manchester hier fait suite aux attaques ici en France, mais aussi ailleurs en Europe et bien plus partout où des hommes désirent un pouvoir gorgé de sang.

Les arts martiaux ont conduit le Bouddha à comprendre la libération comme on sort d’une immobilisation, d’une contrainte faite à notre condition par notre ignorance même. Le karma est une leçon de guerrier qui énonce que nous devons vivre les conséquences de notre action comme autant d’ondes sur la surface de l’eau. Celui qui se plaît à la douleur d’autrui s’enchaîne aux liens de la douleur. Croyant s’en faire le maître, pensant servir la Cause des causes, il ne fait que s’aplatir devant son idole.

J’ai persévéré dans ce cycle de la parole sur les arts martiaux, soutenu par un public régulier et attaché au mieux-comprendre pour le mieux-vivre. J’espère faire ma part pour éteindre cette immonde incendie.

Le sabre enseigne ceci : « Nous n’avons pas peur. »

Après avoir introduit le sujet, j’aborde ensuite le 1er thème : Apprendre par le corps