Avant toutes choses et selon ce qui vient d’être énoncé…

Interview de Iwami Toshio Harukatsu soke, 11e successeur de Miyamoto Musashi, le 17 Octobre 2010 à Kokura, Kitakyushu, Kyushu, Japon

Nguyen Thanh Thien : Aujourd’hui, nombre de personnes apprécient d’apprendre un art martial et d’améliorer leur pratique en s’exerçant à d’autres arts martiaux, piochant et amalgamant des bouts de compréhension diverses. Dans l’esprit d’une koryu et particulièrement de la Hyoho Niten Ichi Ryu, que pensez-vous d’une telle démarche ?

Iwami Toshio Harukatsu soke : Nous pensons que nous devons utiliser nos sabres au moyen de notre esprit, en dirigeant notre esprit. Ainsi, nous ne pouvons faire un usage approprié des sabres qu’à partir du moment où notre esprit a été justifié. Avant toutes choses et selon ce qui vient d’être énoncé, nous devons étudier et entraîner nos pensées et notre esprit. Ces raisons expliquent que nous devons pratiquer sur de longues périodes de temps.

Publicités

Journée des Associations à Vincennes 8/09

Nous vous attendons nombreux à la Journée des Associations à Vincennes le samedi 8/09. Cette manifestation lance chaque année le début de la saison des cours après un long et bel été.

Venez découvrir nos activités enfants, adolescents et adultes.

  • Un art du sabre datant du 17e siècle, une école de courage, de rigueur et de subtilité, que je suis allé cherché au Japon
  • L’Aïkido Ringenkaï que j’ai créée en unissant la dimension martiale, la nécessaire philosophie et une technique corporelle harmonieuse

À bientôt sur notre stand !

Nguyen Thanh Thien

Forum des Associations 9/09 à St Brice

Nous serons présents au Forum des Associations de St Brice le Dimanche 9/09 comme chaque année. Ce sera l’occasion de nous retrouver et de rencontrer le public toujours plus curieux de découvrir la richesse associative de notre ville.

Parmi les associations d’arts martiaux de St Brice, nous nous positionnons résolument dans la tradition du Japon dont l’esthétique vise à la vigueur et à l’expression simple. Liant spiritualité, comportement correct et loyauté aux maîtres, nos 2 disciplines sont :

Au plaisir de vous rencontrer !

Saison 2018/2019

Nous terminons bientôt la saison 2017/2018 et déjà nous préparons la saison suivante. Inscrivez-vous dès maintenant.

Nous n’augmenterons pas les tarifs cette année. Cela fait au moins 5 ans que nos tarifs n’ont pas bougé ; il y aura bien une augmentation de la location de la salle mais elle ne sera pas répercutée. Toutefois, je pourrais m’absenter une ou deux fois dans l’année pour un stage à faire ici ou là. Rien n’est encore établi.

Le cours du mardi soir est annulé et, une fois par mois, le cours du vendredi sera remplacé par un cours d’Aïkido Ringenkaï. L’évolution de l’enseignement va vers un enseignement du kenjutsu en stages. Sachez profiter des stages bimestriels, des stages trimestriels ainsi que des stages annuels d’été.

 

Annulation cours du dimanche 6/05 et sortie le 20/05

Le cours du samedi 6/05 est annulé pour cause de stage d’Aïkido Ringenkaï (adolescents et adultes), voir ce lien.

L’Aïkido Ringenkaï est une école que j’ai créée pour développer ma recherche personnelle, la transmission aux élèves des leçons de mes maîtres et la conservation de leurs enseignements.

Je vous remercie de votre compréhension et je vous retrouve le dimanche suivant, 13/05/2018.

Le cours du dimanche 20/05 aura lieu en extérieur car le COSEC est réservé pour un weekend de compétitions. Nous vous communiquerons plus de détails quand nous aurons une meilleure appréciation de la météo.

L’exemple du maître

 

Keiko Yokoshiro_18Iwami Toshio soke et Nguyen Thanh Thien senseï. Photographie de Bruno de Hogues © 2005

L’étude d’un mouvement est avant tout celui d’un exemple. Ce que je nomme mouvement ou technique fut d’abord ce que j’ai vu dans le geste du maître. L’élève fidèle étudie l’exemple, celui du maître et la chose, par lui étudiée, n’est jamais la technique, isolée du maître. Mon étude s’attache au vivant.

L’étude dure autant que l’on accepte que la compréhension n’est pas faite, totale, terminée. La reconnaissance de son ignorance est une condition nécessaire à l’étude.

La leçon est toujours vivante.

Nguyen Thanh Thien

 

Développer la Voie du sabre

Niten Japon 04 2006_79Iwami soke et Nguyen senseï devant le dHombu dojo.

Je suis allé à l’étranger visiter les maîtres de l’école de Musashi. Ils m’ont observé pendant 5 jours, du matin au soir. Au terme de ma visite, Imaï soke m’a dit : « Viens au Japon, je t’enseignerai. »

Plus tard au Japon, Iwami soke me donnait cours du matin au soir. Il me dit : « Fais un stage pour moi en France. » J’en ai fait 4 pour mon maître.

Au 3e stage, englobant d’un geste Paris et au-delà, par dessus les toits, il me dit : « Je vois pour toi un grand succès. » Au 4e, dans les montagnes des Pyrénées, il me dit : « C’est comme chez moi. »

Depuis, les élèves viennent régulièrement me voir pour étudier la Voie du sabre selon Musashi. Un noyau s’est constitué et nous œuvrons au développement de l’école en France. Pour mieux répondre à l’attente de mes maîtres et aux besoins de mes élèves, je mets en place une nouvelle organisation de l’enseignement, une structuration plus affinée impliquant Groupes informels, Groupes de Pratique et Groupes d’Étude. Visitez notre page dédiée.

11e Yama Keiko

Le 11e Yama Keiko sera consacré au travail du souffle et de la posture. Avec le stage de perfectionnement au Unjo An (Corrèze), il est l’indispensable complément de nos cours hebdomadaires. Il est un moment pour que tous, nous nous réunissions et apprenions à faire vivre l’esprit de l’école, les anciens transmettant aux nouveaux, les dojos et les groupes d’étude échangeant leurs expériences. Il est aussi le moyen par lequel les maîtres ont su transmettre l’exigence, la volonté d’excellence, la plus haut niveau. Les enseignants aiment à s’y retrouver pour ensuite partager ce qu’ils y ont récolté. Comme l’avait dit Iwami soke : « Musashi est présent. »

Lire la suite