Musashi Trek 2e jour, keiko au Lac de l’Ours

lacdeloursLac de l’Ours. Photographie de Nguyen Thanh Thien ©2002

Chaque lieu est unique. Chaque keiko l’est tout autant.

Nous pratiquons dans le dojo d’altitude avec le sentiment d’être de passage, attentifs au moment présent, donnant à l’instant sans retour possible.

Marchant, nous tombons sur une vaste pelouse bordant un lac. Nous posons nos sacs et pratiquons le temps d’une halte. Puis nous reprenons le chemin. Partis dans la nuit, nous serons au refuge avant la grande chaleur du jour.

Ensemble, nous unissons nos souffles. Chacun s’imprègne de la montagne et, à l’étape,  rend cette force dans le keiko.

2e jour du Musashi Trek

vallondestibereUn dojo d’extérieur comme le territoire de Vielle-Aure en regorge, Vallon d’Estibère. Photographie de Nguyen Thanh Thien ©2002

Comprendre la manière de marcher de Musashi et sa manière de regarder, saisir comment le seiho régénère, tels sont les enjeux du dojo d’extérieur. Ce dojo d’extérieur, par la prise d’altitude qu’autorise la montagne, change la hauteur que prennent nos idées et nos actes.

Le dojo est selon moi le lieu où vit l’exemple des ancêtres, la maison des maîtres, la porte vers un pays de miel et de lait. Cette terre si haute qu’elle exige de nous efforts et sueur nous fait ressentir que nous sommes invités, que nous en avons les devoirs et que nos actes doivent encore plus s’élever. Par sa rudesse extrême, cette terre modifie la portée du seiho, le chemin du sabre de Musashi.

Le dojo d’altitude hisse notre regard, plus qu’à notre habitude, et nous rend humbles, plus qu’à notre convenance.

Consultez notre page consacrée au Musashi Trek.

Vue depuis le Refuge de Viados

08.2005 059Passez la frontière et découvrez une autre montagne. Photographie de Nguyen Thanh Thiên © 2005

Depuis nos villes, nos rues, nos bureaux, il est difficile d’envisager la richesse qui nous entoure, qui nous habite, qui se révèle à notre regard. Voir le seiho comme une succession d’efforts, de compréhensions, depuis notre début, depuis les premiers maîtres, depuis Musashi lui-même. Il nous faut apprendre à voir et à pratiquer par strates. Il nous faut saisir la richesse d’une pratique qui dépose chaque jour une lumière nouvelle.

Le Yama Keiko est un moment où nous nous immergeons dans les forces vives de la nature. En 2017, nous fêterons le 10ème Yama keiko. Ce rendez-vous annuel dans les montagnes des Pyrénées sera complété cette année par un Musashi Trek.

Préparation

DSC_9671Photographie de Nguyen Thanh Khiêt © 2016

Dans les symboles du yin et du yang, il y a au coeur de chaque phase, lumière ou obscurité, un point de son opposé, une once, un iota. Au plus profond de l’hiver, une minute de jour apparaît à chaque lever de soleil. Ainsi nous préparons déjà l’été et nous nous apprêtons à nous confronter au Yama Keiko et au Musashi Trek du Kaze no Tani Kan, Hautes-Pyrénées, et aussi aux stages de perfectionnement d’Unjo An, Corrèze.

2017 fêtera le 10e anniversaire des Yama keiko et inaugurera le 1er Musashi Trek.

L’art martial œuvre en amont, par petites touches. Ainsi les progrès adviennent surement. Pour cette raison, j’ai choisi une image de l’été dernier. Hier pour aujourd’hui, aujourd’hui pour demain.

2016 > 2017

Voici ce que nous avons fait en 2016 :

J’oublie de regarder en arrière et de voir le chemin parcouru. C’est un tort car, par un retour sur 2016, nous percevons toute l’énergie qu’enfant, adolescent et adulte, chacun de nous a eu à cœur d’avancer.

DSCF9950Entre passé et futur, vivons ce présent qui s’offre à nous. Photographie de Nguyen Thanh Thien ©2016

Lire la suite

Le parcours intégral du Musashi Trek

Musashi Trek intégral

Ce parcours est une approximation et ne correspond pas au trajet sur le terrain. Il donne par contre le dénivelé positif, soit 3192m – 800m = 2392m. La 1ère étape est la plus longue. Le 1er jour, nous ferons keiko au bord des Lacs de Bastan.

Lacs de Bastan (Lac du milieu)Un des lacs de Bastan. Photographie de Guy et Nicole Négrié © 2013

Plus d’information sur ce lien.