Fin d’année 30/06

Le dernier cours est le samedi 30/06.

Cette saison a été un moment important dans l’histoire de notre école.

En Aïkido Ringenkaï, nous avons entamé un programme sur plusieurs années qui verra le déroulement du cursus de  comme on fait rouler la Roue de l’Enseignement, rin.

En Hyoho Niten Ichi Ryu, je suis revenu vers mon goût initial pour les bases comme éléments de construction de toute notre progression. J’ai clarifié ce qu’est le kenjutsu de Musashi, une pratique d’excellence, un accès aux plus hauts sommets du sabre japonais. Ceux qui voulaient un jeu d’aventure, un passe-temps social ou une préparation à l’Armageddon ont pu être déçus ! Avec mes élèves, nous cultivons les leçons de nos maîtres et persévérons.

Merci pour vos efforts et pour nos joies partagées.

Publicités

Respect

DSC02257Tout n’est pas plaisant dans l’Épine noire. Photographie de Nguyen Thanh Thiên © 2018

Le respect de l’élève est de lui transmettre la difficulté de l’étude.

Le respect du maître est de préserver la difficulté de l’étude.

Le respect de soi est de dire cette difficulté au-delà de toute volonté de plaire, de séduire, de devenir populaire. Il est d’en témoigner.

Seiho

DSC02308En toutes choses, interroger le lien ; en chaque chose, percevoir le cœur. Photographie de Nguyen Thanh Thiên © 2018

Itto seiho, techniques au grand sabre.

Kodachi seiho, techniques au petit sabre.

Nito seiho, techniques aux deux sabres.

Bo seiho, techniques au bâton.

On commence par les premiers puis on accède aux suivants. Les élèves superficiels courent pour engranger le plus de techniques possibles. Les élèves plus profonds s’exercent aux premiers tant qu’ils n’en ont pas approché le cœur.

Qu’est-ce que le cœur des Itto seiho ? En quoi mènent-t-ils aux Kodachi seiho ? Comment les Nito seiho sont l’aboutissement des Kodachi seiho ? Que répondent les Bo seiho aux Nito seiho ? Que suggèrent les Bo seiho aux Itto seiho ?

Pour celles et ceux qui désirent accéder à la suite, je leur demanderai de répondre à ces questions.

Qu’est-ce qu’une étude du sabre ?

DSC02434Photographie Nguyen Thanh Thien © 2018

Nguyen Thanh Thien : Une chose difficile à comprendre aujourd’hui est qu’on ait besoin d’une pratique d’une vie pour étudier une koryu. Aujourd’hui, tout le monde veut aller vite. Qu’est-ce qui peut être construit rapidement ? Et à l’opposé, qu’est-ce qui peut être construit avec lenteur ?

Iwami soke : Musashi employait le terme de Tanren. « Tan » signifie entraînement pendant mille jours. « Ren » signifie entraînement pendant dix mille jours.
Mille jours équivalent à trois ans.
Dix mille jours équivalent à dix ans.
Cette notion implique que nous ayons à nous exercer pendant toute notre vie.

Tenir l’instant propice

DSC02503Photographie Nguyen Thanh Thien © 2018

Nguyen Thanh Thiên : Quelle est la stratégie enseignée dans votre école ?
Maître Iwami : Dans notre école, nous avons le Hyoho de Kizen (Kizen no Hyoho). Nous n’attaquons jamais en premier. Il faut bien connaître et saisir l’instant où l’adversaire commence l’offensive. Ayant perçu cette occasion, nous l’employons pour frapper. Si l’adversaire attend, nous devons donner l’impression de ne pas être prêt ou d’être faible afin de l’engager à prendre l’initiative. Au moment où l’adversaire est poussé à l’attaque, nous tenons l’instant propice et ripostons. Ça s’appelle Kizen no Hyoho ou Sensen no Sen qui n’est pas qu’une question de stratégie, mais bien une façon de vivre, de se comporter, d’agir selon la situation, avec ou sans sabre. Quand vous saisissez complètement ce que votre maître vous a enseigné, vous pénétrez le vrai cœur, le kokoro, de l’être humain.

Stage kenjutsu 10 juin : L’humilité de l’étude

DSC02508Le stage trimestriel est un moment à part, une éclaircie, un temps resserré consacré à l’étude. Photographie Nguyen Thanh Thien © 2018

Thème du stage : L’humilité de l’étude, comment aborder le seiho

Date : 10 juin 2018
Horaire : 15h30-19h30
Lieu : COSEC 29 rue des 2 piliers
95350 Saint-Brice-sous-Forêt
Page du dojo

Bulletin d’inscription ci-dessous (obligatoire)

Lire la suite

Journée des Associations à Vincennes 8/09

Nous vous attendons nombreux à la Journée des Associations à Vincennes le samedi 8/09. Cette manifestation lance chaque année le début de la saison des cours après un long et bel été.

Venez découvrir nos activités enfants, adolescents et adultes.

  • Un art du sabre datant du 17e siècle, une école de courage, de rigueur et de subtilité, que je suis allé cherché au Japon
  • L’Aïkido Ringenkaï que j’ai créée en unissant la dimension martiale, la nécessaire philosophie et une technique corporelle harmonieuse

À bientôt sur notre stand !

Nguyen Thanh Thien

Forum des Associations 9/09 à St Brice

Nous serons présents au Forum des Associations de St Brice le Dimanche 9/09 comme chaque année. Ce sera l’occasion de nous retrouver et de rencontrer le public toujours plus curieux de découvrir la richesse associative de notre ville.

Parmi les associations d’arts martiaux de St Brice, nous nous positionnons résolument dans la tradition du Japon dont l’esthétique vise à la vigueur et à l’expression simple. Liant spiritualité, comportement correct et loyauté aux maîtres, nos 2 disciplines sont :

Au plaisir de vous rencontrer !

Annulation cours du dimanche 6/05 et sortie le 20/05

Le cours du samedi 6/05 est annulé pour cause de stage d’Aïkido Ringenkaï (adolescents et adultes), voir ce lien.

L’Aïkido Ringenkaï est une école que j’ai créée pour développer ma recherche personnelle, la transmission aux élèves des leçons de mes maîtres et la conservation de leurs enseignements.

Je vous remercie de votre compréhension et je vous retrouve le dimanche suivant, 13/05/2018.

Le cours du dimanche 20/05 aura lieu en extérieur car le COSEC est réservé pour un weekend de compétitions. Nous vous communiquerons plus de détails quand nous aurons une meilleure appréciation de la météo.

Développer la Voie du sabre

Niten Japon 04 2006_79Iwami soke et Nguyen senseï devant le dHombu dojo.

Je suis allé à l’étranger visiter les maîtres de l’école de Musashi. Ils m’ont observé pendant 5 jours, du matin au soir. Au terme de ma visite, Imaï soke m’a dit : « Viens au Japon, je t’enseignerai. »

Plus tard au Japon, Iwami soke me donnait cours du matin au soir. Il me dit : « Fais un stage pour moi en France. » J’en ai fait 4 pour mon maître.

Au 3e stage, englobant d’un geste Paris et au-delà, par dessus les toits, il me dit : « Je vois pour toi un grand succès. » Au 4e, dans les montagnes des Pyrénées, il me dit : « C’est comme chez moi. »

Depuis, les élèves viennent régulièrement me voir pour étudier la Voie du sabre selon Musashi. Un noyau s’est constitué et nous œuvrons au développement de l’école en France. Pour mieux répondre à l’attente de mes maîtres et aux besoins de mes élèves, je mets en place une nouvelle organisation de l’enseignement, une structuration plus affinée impliquant Groupes informels, Groupes de Pratique et Groupes d’Étude. Visitez notre page dédiée.