Musashi Trek & 10e Yama Keiko

20170713_093235Photographie de Corine B. ©2017

Nous venons de terminer une grande aventure où les étudiants du sabre de Musashi ont gravi des montagnes, passé des cols et longé des lacs à l’eau transparente, emportant leurs sabres avec eux. Ce fut dur, parfois âpre, froid par moments, chaleureux souvent.

J’avais prévenu :

Vous avez un an pour vous préparer. Ce sera difficile.

La montée dès le village a annoncé la couleur. La pente a corrigé ceux qui s’étaient insuffisamment préparés. Les autres ont souffert. Ensemble, nous avons passé l’épreuve. Puis la longue crête vers le col nous a fait connaître l’effort patient, elle nous a sollicités jusqu’au bout de notre résolution sans l’entamer. Au col, le vent, le froid et la pluie nous firent un accueil glacial. Mais comme nous passions dans la Vallée de Bastan, le ciel clément nous a récompensés d’une vue plongeante sur le Lac de l’Oule. Une suite de lacs ont enchanté nos yeux et l’arrivée au refuge a soulagé bien des muscles fatigués. Une courte sieste après, gaillardement, nous avons pris nos bokkens pour un keiko d’altitude d’une heure trente. Il fallut bien nous arrêter car l’heure du repas du soir sonnait et une garbure nous attendait à la table du Refuge de Bastan. En fin de soirée, nous improvisâmes un festival de chants lyriques autant que montagnards. Puis nous glissâmes avec ravissement sous les couvertures.

Les 3 jours du Musashi Trek s’enchainèrent sans répit, avec un enthousiasme grandissant. Les keikos au bord des lacs ont laissé un souvenir puissant.

20170713_091500Photographie de Siegfried L. ©2017

Un jour de repos, puis ce fut le 10e Yama Keiko. D’un côté de la frontière à l’autre, nous nous sommes exercés à l’art si exigeant de Miyamoto Musashi aux lieux mêmes où Iwami soke s’était exclamé :

Musashi est présent !

Tant de fois nous avons senti sa présence. Au pied de parois de mille mètres, la pierre a lié sa force au sabre.

20170715_100313Photographie de Siegfried L. ©2017

Chaque jour, j’ai corrigé mes élèves. Chaque jour, j’étais inspiré par la fidélité à mon maître.

La tradition s’accomplit par la fidélité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s