Il y a un après

Je n’ai pas revu ce film depuis longtemps aussi je ne m’exprimerai que sur cet extrait. Je reconnais malgré l’emphase due à la mise en scène les points importants de notre école, à savoir le regard, le jeu des pieds, l’attitude digne et sans apprêt. Il y a peu à exposer au public.

Il revient à l’intériorité de s’exprimer comme on exprime le jus d’un fruit par un pression accumulée à l’intérieure qui chercherait une voie vers l’extérieure. La puissance, la rapidité et l’astuce reculent devant tant d’unité, de sincérité et de maintenance, qui devient pour moi la qualité d’une présence à l’instant.

Je m’incline devant l’exemple de Musashi qui inspire de telles attitudes 400 ans après sa mort.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s