Mener jusqu’au bout

ALance003 Au début, le kiaï est vocalisé comme un entraînement vers un  niveau plus élevé. Gala des Arts martiaux, Saint-Brice sous Forêt, Photographie Nguyen Thanh Khiet © 2016

J’aurais une question. Dans les katas que j’ai travaillé en karaté ou en kobudo, on a les « kiai » qui sont codifiés, on doit le faire à un endroit précis du kata. Qu’en est-il au Hyoho Niten Ichi Ryu, est-ce que le kiai est libre ? Ou est-ce qu’il n’y en a uniquement au moment où on annonce le kata ?

 

L’énergie doit être exprimée constamment. Au début, elle peut être exprimée de manière audible. À un niveau plus avancé, elle n’est pas vocalisée. Cependant, elle est toujours présente. Ce qui m’a le plus surpris, est la constance de son flux. Comme la lame coupe sur toute sa longueur, même si certaines parties sont privilégiées, le souffle est maintenu sans fléchir, le regard est brûlant d’ardeur de manière constante. Il n’y a pas à s’exciter sur le moment de la coupe. La coupe a lieu dès le 1er instant, dès le salut, dès qu’il y a présence.

Je l’ai étudiée chez Imaï soke et chez Iwami soke.

Cependant, le flux est maintenu sans faiblesse. S’il s’adapte, il ne recule jamais. Il faut étudier cela dans le dojo.

Le flux est dès le début et jusqu’au bout, de bout en bout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s