Choko, ce qui est droit

PAR_8079Photographie de Nguyen Thanh Thiên © 2013

Aller droit, sans dévier, est une caractéristique du sabre de Musashi. Quand j’allais au Japon, mon but était de prendre la leçon de mon maître. J’allais au dojo puis revenais manger et dormir, ensuite retour au dojo. Quand j’avais fini avec le dojo, je rentrai en France vite étudier ce qui m’avait été confié. Cela aussi est choko.

Quand je vois un pratiquant mélanger recherche et tourisme, keiko et soirée arrosée, concentration et divertissement, alors je sais que ce n’est pas ma voie, ma manière, mon chemin. En cela, je ne fais jamais de concession. Bien sûr, j’aime la bonne chair et les nectars de la vigne. Cependant, il y a une préséance de l’étude sur la distraction.

Enseigner est devenu pour moi un perpétuel rappel à cette manière de Musashi qui fait dire à ceux qui ne sont pas de notre école que nous sommes excessifs.

Je me veux exigeant. Je le souhaite à mes élèves. Je les reconnais à cela.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s