La main ouverte

DSCF0344Ces feuilles me font penser à l’Abhaya-Mudrā, ou mudrā de l’absence de crainte et de la protection. Photographie de Nguyen Thanh Thiên © 2017

La technique de Musashi est remarquable et unique pour un aspect qui m’est cher : il montre ce qu’il est, il ne cache rien et ne compte pas sur une ruse. Il va simplement droit au but quand tant cherchent des recours et des détours. Tout est montré, il suffit de se mettre à l’œuvre, il faut à l’élève dérouler la leçon jusqu’à son terme.

Le sabre vise à la gorge, il pointe vers le souffle qui se projette, il trace l’accès au sang qui bat. Tout est dévoilé, il revient à chacun de voir. La difficulté du sabre de Musashi est son voile, à la fois habit pudique devant la simple curiosité et attente du désir profond d’un pratiquant sincère.

Tour à tour physique exigeant, technique sans concession, esprit qui refuse toute opacité, le sabre de Musashi m’a saisi à la gorge quand je pensais lui prendre délicatement la main. L’instant de ma rencontre avec cet art extrême reste inoubliable. Il fut celui où je plongeais dans les yeux d’Imaï soke, quand je reçus l’encouragement de Maître Pous-Cuberes, quand me vint l’exhortation d’Iwami soke.

Advertisements

Une réflexion sur “La main ouverte

  1. Enso

    All the beauty comes from simplicity, looking for shortcuts will only bring you to the beginning all over again. The true way comes from understanding and endless practice, this the real « trick » everybody is looking for. This was a good read

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s