La matrice de l’art

DSCF9937Photographie de Nguyen Thanh Thien © 2017

Les techniques de Musashi ont été conçues en un temps et en un lieu où les arbres prédominaient dans le paysage. Les hommes portaient alors leur regard à la lisière de la clairière ou du champ. Ils se déplaçaient parmi les troncs et les enchevêtrements de racines. Le sol était rarement uni et plat.

Si nous nous rappelons du cadre, alors nous comprenons l’action et ses détails, tels que le déplacement, l’angle du regard, la nécessité de porter pour le dos, etc. Pour une meilleure compréhension du kenjutsu, je tiens à comprendre la montagne, la forêt et les champs. Comprenant le paysage, je saisis l’homme qui s’y maintient, qui lutte et qui survit.

Dans mon dojo, nous lions l’intérieur et l’extérieur pour approcher le sabre de Musashi, dans les lieux même qui l’ont vu naître : la montagne, la forêt et les champs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s