L’heure nue de la rencontre avec le maître

Niten Japon 16 04 2006_41Un élève du soke et Iwami soke, Kodachi seiho, Hyoho Niten Ichi Ryu Kenjutsu

La légende retient que Musashi arriva tard au rendez-vous du duel avec Sasaki Kojiro. Certains documents (voir le Bushu Denraiki, traduction anglaise de William De Lange) raconte le contraire : Musashi attendait Kojiro.

A l’heure de la commémoration d’un évènement historique entré dans la légende, nous, hommes d’arts martiaux, prenons nos sabres et pénétrons dans la Voie des Braves, et revivons ce qui fonde notre manière, à savoir que, face à l’adversaire, nous nous hissons mutuellement au meilleur de nous-mêmes, entrant dans un monde plus vrai, au plus vrai de nous-mêmes, où il n’y plus lieu de nous mentir, quand tombe le masque de nos mensonges.

La vérité du sabre n’est pas celle de l’historien. Cette vérité émerge des flots de ce qui se dit, se rapporte et se conteste, pour nous livrer nue l’heure de la rencontre avec le maître, avec l’adversaire, avec ce qui nous dépasse, au sens où nous ne l’avons pas encore passé.

Pour cette raison, mes élèves ne parlent pas en cours. Il nous faut entrer sans diversion dans la Voie, à la rencontre avec ce qu’il y a de meilleur en nous, en soi et en l’autre, avec ce que porte d’excellent la rencontre elle-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s