Le sabre de vie

DSCF9625Paris 11e, jeudi 10 novembre. Photographie de Nguyen Thanh Thien © 2016

Aujourd’hui, en ce jour anniversaire d’un bain de sang, je tiens à rappeler la devise de Paris : « Fluctuat nec mergitur », je flotte mais ne coule pas.

Le sabre que je pratique, celui que j’aime, celui de Musashi, est un sabre de vie. Il est un sabre engagé, vivant dans cette terre nouvelle, dont Paris est la capitale.

Ce sabre est à sa place en cette ville de la joie de vivre. Il peut fléchir mais ne rompra pas. Il suit la recommandation du 10e successeur de Musashi, Imaï soke, qui rappelait à ses élèves :

Iki Oï ! Poussez le souffle !

Cette atmosphère, chère à Arletty et à Jouvet, garde une jouvence éternelle, une poésie du réel qui se rit des offenses et des attaques. Tous ensemble, avançons avec joie dans cette ville du bon vivre ensemble.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s