Le travail sur soi

À la fin du stage, nous refaisons une dernière fois notre présentation. Chacun a trouvé sa place. Il y a eu un travail qui était sur chacun et rehaussant notre effort, il y a eu une attention aux autres, au rythme, à l’espace. Le soi est allé du soi aux autres.

Il n’y a pas dans ma démarche un mépris du soi, d’un soi qui serait petit. « Le soi est le meilleur gardien du soi » énonce le Dhammapada, le plus ancien recueil des paroles du Bouddha Gautama.  Il faut travailler au soi, sur soi, en soi.

Toutefois, le soi ne saurait être une impasse, il doit nous conduire vers les autres, vers la maîtrise qui ne peut être qu’ouverture et épanouissement.

Nous avons œuvré ensemble sur plusieurs heures. J’ai été exigeant. Les élèves ont répondu avec un enthousiasme sans faille. La satisfaction est d’avoir rempli une journée, elle est aussi dans le repos bien mérité. Elle est dans la séquence bien ordonnée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s