Faire une chose et son contraire

L’art de faire une chose et son contraire est un art difficile car il lie les opposés, il pave de toute note attention la distance qui sépare les extrêmes, scrutant les détails, explorant les multiples possibles.

J’ai pris cela de Kaze senseï qui faisait un certain kata à l’envers. Il faut étudier même ce qui n’est pas montré et à partir d’un quart deviner les trois quarts restant. En cela, je suis l’injonction de Musashi : « Voir ce que les yeux ne voient pas. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s