La convergence des mille et un ruisseaux

Il y a la démonstration et il y a l’entrainement quotidien, embu et renshu. Il y a l’extraordinaire et l’ordinaire, le don et le travail, l’évènement et la routine.

Le public perçoit l’audible et le visible. Je demande à mes élèves d’être attentifs à ce qui est à peine audible et visible. Ce qui est en deçà du spectaculaire et de l’impressionnant et qui pourtant le nourrit comme les milliers de ruisseaux forment le fleuve majestueux.

Il faut les mille et un apports mais, plus encore, il faut la nécessaire convergence. Alors causes et conditions produisent l’évènement, l’extraordinaire, le geste merveilleux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s