Le charme d’un dojo de montagne

Cette année, le thème de notre stage était de développer l’énergie, de laisser la montagne nous enseigner, nous conduire et nous élever. Sans doute n’avais-je pas utilisé ces mots mais maintenant ils sont ceux qui me viennent à l’esprit quand je regarde en arrière pour voir mes élèves en cet été 2016.

Par moments, je revois un élève qui ne bouge plus saisi par la beauté du lieu, à un autre instant un élève recule dans la pente faisant un effort inhabituel pour un dojo de ville, ou encore, les pieds dans le courant d’un torrent de montagne, il lutte avec les galets, comprenant l’importance du Ashi Wasa.

Je revois aussi l’instant quand je dis « Terminé ! » pour clore le travail d’un jour. Il faut savoir mettre fin à l’effort, contents de la journée, et ouvrir l’heure de la détente et des échanges autour d’un repas copieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s