Lieu d’imperfection, pépinière de talents

Le keiko est le lieu de l’imperfection. On travaille, on peaufine, on remet à plat.

Le keiko ne donne pas à voir ni à admirer. Il est l’ouvrage lui-même, à l’image de nos maîtres qui, en un temps lointain, œuvraient déjà à leur amélioration. Notre keiko est continu à leurs efforts, il est adjacent à celui des condisciples, il est la pépinière des nouveaux talents.

Il est le lieu où la bouche apprend à céder la place au corps et au cœur. Il y coule plus de sueur que de salive. On y apprend à se taire pour mieux laisser le corps s’exprimer.

Le keiko de montagne, le Yama Keiko, bénéficie de cette énergie qui pousse à l’exigence et à son fruit, l’excellence.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s