Le dojo comme un livre

DSCN7936
Dokyugyo-an, le dojo d’Iwami soke, Kokura, Kitakyushu. Nguyen Thanh Thien © 2010

Regarder attentivement signifie plus que voir avec les yeux. Ceci est enseigné à travers les exercices et selon l’exemple du maître. Cet enseignement appartient au dojo, non aux livres ou à l’espace virtuel. Il procède du temps, de l’instant comme de la durée.

Nguyen Thanh Thien senseï

L’observation est essentielle dans notre étude, nous lisons l’exemple du senseï, puis nous écrivons notre compréhension de son enseignement par notre pratique pendant le keiko.
L’exemple du senseï est notre livre, le dojo est le cahier sur lequel nous écrivons notre leçon, au moyen du bokken qui est notre plume.

Yanick Porchet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s