Se connaître par le keiko

11406332_1673196162899978_3002912233243529740_o
De gauche à droite, un élève, Yoshihara senseï, Nguyen Thanh Thien senseï, en fond Kajiya soke. Maeda Noriko © 2015

Il importe de se connaître. Il est non seulement important de se connaître mais il est également de notre devoir en tant qu’être humain d’accomplir le but de la vie.

Le keiko, comme moyen d’atteindre une meilleure connaissance de soi-même, crée un raccourci vers une vie meilleure. […] Cela est vrai partout où un être humain se tient debout.

Kajiya Takanori soke
(lors d’une interview par Nguyen Thanh Thien senseï)

Yanick Porchet

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s