« Iki Oï », pousser le souffle

003
Iwami Soke et ses élèves lors d’une démonstration au village de Vielle-Aure, Juillet 2013

Avant de commencer une technique, on salue et on annonce le nom de celle-ci d’une voix énergique et intelligible, sincère et dirigée. Ainsi le Uchidachi – qui tient lieu de maître – indique la technique à pratiquer au Shidachi – qui tient lieu d’élève -. Mais il ne s’agit pas seulement d’une information.  Il s’agit surtout de pousser le souffle, de projeter vers l’autre son énergie à partir du ventre (« hara »), comme une balle afin qu’il le reçoive et qu’il y réponde. C’est alors qu’on peut se mettre en position et faire le premier pas. « Iki Oï », pousser le souffle, commence dès le salut et doit toujours être maintenu. C’est un des fondamentaux de notre école qui nous est transmis par Nguyen senseï et ce que nous travaillons jour après jour.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s