Exigence

DSC03724
Nguyen Thanh Thien sensei et Kajiya soke (gauche à droite), Dojo du Soleilhet.
Corine Babled © 2015

La première fois que j’ai rencontré Nguyen Thanh Thien sensei, je n’ai pas été surpris par l’exigence qu’il avait, même envers les débutants de la première heure, j’étais déjà prévenu du fonctionnement d’une koryu et de celle-ci en particulier.
C’est ensuite que j’ai été étonné, parce que cette exigence ne s’arrête jamais, au contraire elle croît à chaque leçon. L’apprentissage est difficile, mais tout ce que nous demande le sensei, il le fait lui-même dix fois plus. C’est parce qu’il est autant exigeant avec lui-même qu’il peut l’être avec nous, pour que nous puissions suivre son exemple et nous fier à son expérience.

Yanick Porchet

Advertisements

Une réflexion sur “Exigence

  1. Ping : Toujours plus d’exigence – Les 2 sabres de Musashi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s