Du sempai au sensei

PAR_3698
Christophe Bizon, nito seiho. Nguyen Thanh Thien© 2015

Christophe est un ami depuis quelques années et c’est lui qui m’a donné envie de découvrir la Hyoho Niten Ichi Ryu, il m’a expliqué en quoi consistait l’enseignement, quelles étaient les conditions de pratique et la méthode pédagogique de Nguyen Thanh Thien senseï. C’est par son intermédiaire que je suis entré dans l’école et j’ai aussitôt apprécié ce que j’y ai découvert.
Au cours de Nguyen Thanh Thien, ce dernier est mon senseï quand Christophe est mon sempai.
Lorsque Christophe a ouvert son groupe d’étude, le Musashi Kenkyukaï Rungis, c’est donc tout naturellement que je lui ai demandé à bien vouloir m’accepter parmi ses élèves. Dans son cours du mercredi, il est mon senseï et je suis le sempai des autres élèves.

Le senseï est le professeur, on le devient quand on enseigne, pour ceux à qui on enseigne. Le sempai est l’élève plus ancien, on le devient pour les élèves qui entrent ultérieurement dans l’école.

Yanick Porchet

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s