Critique et pratique

Keiko - TV Japon 2005_22Iwami soke et Nguyen Thanh Thien. Bruno de Hogues © 2005

On me demande parfois ce que je pense de tel enseignant ou de tel pratiquant. Si j’en pense du bien, je le dis, sinon je me tais. Je sais que cela ne fait pas le buzz et ne nourrit pas une réputation. Si je devais recourir à un tel procédé pour me montrer à mon avantage, alors je serais comme un nain qui se hisserait sur les épaules d’un plus faible, juché sur ses épaules faussées et m’appuyant sur ses genoux cagneux. Non, je préfère le silence à l’approbation cliquetante des claviers défoulés.

Pour dire simplement les choses, je donne du temps à la pratique comme critique. Le temps au dojo est un temps où l’on mesure son avancement comme son retard, ses forces comme ses fautes. J’ai un pouvoir sur moi-même quand je sais que je ne peux rien sur autrui. Alors, je mets mon effort sur mon keiko sans regarder à côté ou ailleurs. S’il faut critiquer, je le fais au sein même du keiko, à mon endroit, car la puissance que j’ai sur moi-même, pour rien au monde je ne l’abandonnerais à celle sur autrui.

Je me souviens d’un texte de Kano sensei, fondateur du Judo Kodokan. Il écrivait qu’il fallait éviter les lectures inutiles. Je pense qu’il faut pareillement éviter les propos vains, sans but et tout plein de suffisance, qui frappent d’opprobre des personnes que l’on connait peu ou pas. Pour ma part, je crains de perdre mon temps et me refuse à juger ceux que je ne connais pas et aussi autant que possible ceux que je connais. Je garde la critique pour le keiko, pour le tanren, l’exercice fait mille fois, dix mille fois.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s