Le Barbare qui aimait la méthode

PAR_3666Sassen, Kodachi, Alexis Martin. Nguyen Thanh Thien © 2015

Il est des personnes qui commencent et continuent. Elles sont discrètes et ne s’usent pas, année après année. Constantes, elles construisent leur pratique, engrangeant les détails et les améliorations. Alexis Martin est tout cela et de plus, il possède ce parfum d’étrangeté qui ferait passer les gens du Zen pour des bavards : il vient du Nord, il vient du froid, il est silencieux. Sur sa pratique, souffle le vent de la toundra finlandaise.

Dans son keiko, Alexis Martin applique la rigueur du biologiste professionnel qu’il est, repérant le signe qui distingue et le fumet qui identifie.

Il travaille avec le temps et sait donner du temps. Je ne connais pas son impatience, parfois son exaspération devant l’obstacle, sa hâte devant le progrès qui se refuse, sa détermination à gagner le centimètre, sa résolution à avaler les distances.

Il est ce barbare qui aime la méthode, exemplaire unique, qui, venant de l’école de Muso Gonnosuke senseï, a désiré connaître celle de son grand rival et ami, Miyamoto Musashi senseï.

A conseiller pour une pratique rigoureuse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s