Mountain high, river deep

PAR_2522Un dojo extérieur. Nguyen Thanh Thien © 2015

Dans les affaires abstraites également, c’est le rythme qui domine. Prenons comme exemple la vie d’un samouraï. Elle peut se diviser en rythme des degrés de son ascension, rythme de sa situation décadente, rythme du moment où tout marche bien pour lui, ou rythme du moment où tout est contrariant pour lui. Il en va de même pour celle d’un commerçant: rythme qui lui apporte la richesse ou bien rythme qui la lui fait perdre. Ainsi dans chaque domaine il y a des rythmes différents. Il faut savoir discerner le rythme ascensionnel et le rythme décadent de toute choses. Réfléchissez-y bien.

Extrait du Gorin no Sho, Miyamoto Musashi

Commentaire : Un de mes maîtres me tenait des propos semblables et rajoutait : « Il faut savoir rester constant malgré les descentes et les montées. » La constance doit être placée dans l’intention car elle seule dépend de nous. Un autre maître écrivait que celui qui est en bas a le même souci que celui qui est au-dessus : « Quel est le pas suivant ? » Pour comprendre cela dans le seiho, nous faisons yama keiko car le dojo en dur est une épure qui évite les obstacles et les versants.

Nguyen Thanh Thiên

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s