Outrance

PAR_8037L’oeil du moment. Nguyen Thanh Thien © 2013

Il ne faut s’attacher avec outrance ni à des armes ni à des outils. Excès, insuffisance sont pareils. Inutile d’imiter les autres. Possédez les armes et les outils qui sont à votre portée. Que l’on soit officier ou simple soldat il n’est pas bien d’aimer certaines choses et d’en haïr d’autres. Méditez-bien sur ce sujet.

Extrait du Gorin no Sho, Miyamoto Musashi

Commentaire : Une contrainte de l’action est qu’elle se déroule au présent. On ne peut ni regretter ni espérer, on n’a que ce qui « est à portée. » Dans l’instant du combat, il est trop tard pour souhaiter un plus et trop tôt pour s’affliger d’un manque. On ne peut non plus regarder ailleurs, chez autrui, au loin ou plus haut. Alea jacta est. S’entraîner en « aimant certaines choses et d’en haïssant d’autres » revient à vouloir échapper au moment du combat. J’appelle cela perdre par avance. Encore une fois, Musashi exige de son élève une profonde méditation. En kenjutsu, la méditation se nomme keiko et la méditation profonde tanren.

Nguyen Thanh Thiên

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s