L’ombre du regard

150
Que voit mon chien ? Que perçoit son ombre ? Qu’est-ce que je perçois de la technique ? Qu’est donc l’ombre de ce que je perçois ? Nguyen Thanh Thien © 2012

Passons maintenant à la question de l’efficacité des diverses armes. On peut avoir à se servir de n’importe quelle arme selon les circonstances de la vie.

Extrait du Gorin no Sho, Miyamoto Musashi

Commentaire : Après avoir stipulé qu’ « il est important que les hommes se polissent bien, chacun dans sa propre Voie », Musashi évoque l’efficacité des armes et les subordonne aux circonstances, circum-stances. Il juxtapose ici une intériorité face à deux extériorités et les ordonne selon un ordre d’accès. Nous avons présent un parcours d’élève, un cours qu’il lui faut suivre. En premier vient le polissage de la personne, puis le tranchant des armes et enfin la compréhension de la situation.

Nous voyons ainsi apparaître un chemin, une route, une voie et non pas un système. Le plan dans le quel évolue le pratiquant n’est pas orthogonal mais cavalier. L’adepte du sabre perçoit selon un point de vue qui se déplace avec sa progression.

Nguyen Thanh Thiên

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s