No passaran !

Aller à 3:15.

A la question du journaliste de la NHK, qui me demandait de définir en un mot Musashi, je répondais : « Il est vivant. » Devant sa surprise et son incompréhension, je continuais : « Il est vivant. Son art vit. Pas vivant le personnage mais il a recherché quelque chose qui vit. Son art vit. » Deux jours plus tard, un grand-maître d’une école de jo (bâton) vint me voir pour me féliciter. Il me dit : « Il faut cultiver l’énergie du vivant ! »

Aujourd’hui, face à l’actualité, j’entends ces mots : « Nos ennemis recherchent la mort. Ceci n’est pas notre culture européenne. Nous ne pouvons pas les surpasser quand nous recherchons la vie et eux la mort. » Je rappelle que les fascistes espagnols avaient pour devise : « Viva la muerte ! » et qu’ils ont été vaincus.

Je pense que ces esprits mortifères ne peuvent que perdre car en affaiblissant leur pays et leur peuple, ils se coupent de la génération d’énergie et de sa régénération. Là où ils se voudraient forts, ils ne font que se ruiner.

Athènes fut toujours plus puissante que Sparte.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s