Dans les marécages, les rizières pleines de boue et sur un chemin caillouteux, sur un terrain en forte pente ou au milieu d’une mêlée

PAR_2546
Dojo de la Serre, 2015. Nguyen Thanh Thien © 2015

Si cela est hors de question pour les lances, hallebardes et armes de grandes dimensions, par contre le sabre et le petit sabre sont maniables chacun d’une seule main. Il est difficile de manier un sabre à deux mains lorsque l’on se trouve à cheval. Cela est difficile lorsque l’on est en train de courir. Cela est difficile dans les marécages, lesrizières pleines de boue et sur un chemin caillouteux, sur un terrain en forte pente ou au milieu d’une mêlée. Si l’on a en main gauche un arc, une lance ou n’importe quelle autre arme, on est alors contraint de manier le sabre d’une seule main. Or, tenir un sabre des deux mains n’est pas la vraie Voie. Au cas où  vous ne pourriez pas pourfendre un adversaire d’une seule main, alors pourfendez-les à deux. Cela n’est pas une perte de temps. Il faut d’abord s’accoutumer à manipuler un sabre d’une seule main. Ainsi dans notre école, on apprend à manier les sabres en en ayant un dans chaque main.

Extrait du Gorin no Sho, Miyamoto Musashi

Commentaire : Tenir le sabre d’une seule main est un résultat. Le moyen d’y parvenir est le keiko, le cadre est le dojo, le schéma directeur est l’exemple du maître. Même si Musashi l’évoque dans ce texte, la transmission de sa manière de tenir le sabre d’une seule main « n’est pas confiée aux livres ». Une indication est donnée par Iwami soke : « dans la répétition du même kata, il obtiendra une allure digne même sans prêter attention aux détails de la forme, grâce à cette liberté que permettent des mains, des yeux, un corps et un esprit répondant parfaitement aux exigences de sa volonté. » Il nous faut passer par la maîtrise « des mains, des yeux, du corps et de l’esprit » pour arriver ensuite à la tenue correcte du sabre d’une seule main. Dans Itto seiho, agir comme si nous avions deux sabres ; dans Kodachi seiho, savoir préserver l’amplitude alors même que le sabre est petit ; dans Nito seiho, mouvoir les deux sabres avec un seul esprit.

Nguyen Thanh Thiên

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s