Les bénéfices de la leçon

Quand l’élève va au keiko, il doit mettre toute son énergie dans l’exercice et suivre le cours attentivement. Il arrive que le maître donne des indications, ou corrige les élèves dans leur mouvements et attitudes. Il faut alors suivre ce qu’il dit consciencieusement.

Suivre la leçon demande des efforts, car l’élève est amené à changer ses habitudes, se discipliner, ne pas rester figé sur ses acquis. Mais sans efforts, peut-on dire que l’on pratique un art martial ? De même sans souplesse ?

Ne pas suivre les indications marque une rigidité à la fois dans l’esprit, mais aussi dans le corps. La leçon est pertinente car elle est à un moment donné, moment unique qui s’inscrit à un endroit et à un instant précis.
L’appliquer plus tard revient à ne pas l’appliquer, et même à lutter contre la leçon enseignée. L’élève doit alors rassembler son énergie et travailler sur ce qui lui a été dit. Il continuera encore ce travail durant les autres leçons, pour inscrire les changements dans son corps, durablement, et avancer.

Ainsi, les bénéfices de la leçon seront durablement acquis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s