La borne et le chemin

PAR_2844
La terre comme écrin au ciel, le keiko comme lampe pour l’esprit de Musashi. Photographie de Nguyen Thanh Thien © 2015

Tout d’abord le chapitre Terre. J’y expose la Voie générale de la tactique et la raison d’être de mon école. Si l’on se borne uniquement à l’escrime, on ne peut atteindre la vraie Voie. Il faut connaître tout, de l’ensemble jusqu’aux détails, et évoluer du moins profond au plus profond. Comme l’on trace un chemin bien droit sur la terre, j’ai intitulé ce premier chapitre: « Terre ».

Extrait du Gorin no Sho, Miyamoto Musashi

Commentaire : Je retiens de cet extrait deux expressions : se borner et tracer un chemin. Il existe une opposition qui les sépare et qui les lie. Il existe de même une tension dans notre pratique où nous voulons marquer un lieu que nous avons atteint, un degré d’avancement, un grade dans notre progression, et une direction qui pointe vers le pôle de notre attention, la ligne de fuite de notre regard, le repère de notre voyage. La terre est le soutien et l’origine du mouvement, elle est tout autant un appel au dépassement, l’appui d’un élan vers l’avant, le creux de notre volonté. Il s’agit ici de considérations concrètes, pas de symboles ou de poésie. L’objectif est le keiko, la pratique. D’ailleurs, j’y retourne.

Nguyen Thanh Thiên

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s