Le tranchant du rei

5. Pour inviter un partenaire et après avoir pratiqué avec lui, saluez-le formellement : le salut est en soi un enseignement. Extrait de notre Reishiki

Le salut, rei, est par lui-même un enseignement. Il contient une leçon que nous renouvelons à chaque prosternation. Il est rappelé en introduction du Gorin no Sho que Musashi a grimpé la montagne et s’est prosterné devant des dieux. Il y a ici deux mouvements fondamentaux du sabre, l’élévation et l’abaissement. Le rei possède cette qualité singulière d’être à usage externe et interne. Il est faux s’il est le premier sans être le second. Pareillement, il nous fait voir l’autre selon une vue externe et interne. Il les additionne et les unit.

Il suggère que le sabre peut suivre ce chemin. Je perçois un sabre du salut, une manière de rei no ken.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s