Hic et nunc

4. Le cours commence et se termine par une cérémonie formelle. Il est essentiel d’être à l’heure pour y participer ; mais si vous arrivez en retard, vous devez attendre jusqu’à ce que l’enseignant vous fasse signe de vous joindre au cours. Extrait de notre Reishiki

Il est essentiel que l’élève soit à l’heure au cours, arrivé un peu avant, préparé et attentif. S’il fait défaut à cette obligation, alors il reporte l’effort sur le maître. Il renverse les rôles, il inverse les polarités, l’étoile polaire indiquant la position de l’élève et non plus la maîtrise.

Le maître peut alors réparer cet accroc fait à  la relation d’enseignement et de transmission en accomplissant les mots et les gestes justes. Cela peut servir la bonne cause si, à tout le moins, l’élève comprend qu’il a détourné le cours de la leçon et que tout est fait pour le rétablir.

Sans l’aval du maître, l’élève ne peut réintégrer la classe. Il lui faut ce geste réparateur, cette appréciation de la part du maître, cette reconnaissance qu’il est enfin prêt. I

Dans cet intervalle, entre l’arrivée de l’étourdi et l’acceptation de son entrée dans le dojo, il revient au deshi de faire la preuve qu’il est véritablement présent, hic et nunc.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s