La constance

3. Quelques minutes avant l’entraînement, vous devez y être « préparé », assis en seiza, tous sur une même ligne, et dans une posture de méditation. Cette courte pause permet à votre esprit de faire le vide, vous éloigne des problèmes de la journée et vous prépare à l’étude. Extrait de notre Reishiki

Il s’assied et attend. Comme tous les samedi, il s’est préparé à recevoir l’invitation. Il attendra un an. Il n’a manqué aucun samedi. Toute la semaine, il s’est préparé. Il a pratiqué la dernière leçon. Depuis un an, il prépare cette même leçon.

Un jour, l’appel est venu. La leçon suivante s’est enchaînée sans rupture.

Sans rupture, il est devenu le successeur. Il a montré une grande détermination, une constance dans l’attente comme dans l’humeur, une régularité dans l’attitude comme un maintien de la volonté d’apprendre. Il a surmonté l’épreuve avec humilité et gratitude. Un an à l’ombre du keiko et il revient avec bonheur.

Il s’est fait élève, deshi. Enfin, il peut s’assoir dans le dojo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s