De la préparation

3. Quelques minutes avant l’entraînement, vous devez y être « préparé », assis en seiza, tous sur une même ligne, et dans une posture de méditation. Cette courte pause permet à votre esprit de faire le vide, vous éloigne des problèmes de la journée et vous prépare à l’étude. Extrait de notre Reishiki

Disposons différemment la proposition : « Eloignez-vous des problèmes de la journée, par le vide maintenez votre esprit et disposez-le à l’étude ; préparez votre corps en prenant la posture de seiza ; présentez-vous avec humilité en vous asseyant tous sur une même ligne en attente. »

J’ai côtoyé nombre de pratiquants au fil des années. Nous partagions un même enthousiasme, les mêmes efforts, le même maître. Dix ans passèrent, puis vingt et trente. Aujourd’hui que quarante saisons ont sonnées, je regarde autour et vois le petit nombre qui reste. Moi-même ai passé les écueils, les embûches et autres chausse-trappes. J’aurai pu me décourager, me révolter ou me désillusionner. Mais non, les yeux grands ouverts et émerveillés, je regarde le seiho et le goûte comme au premier jour, avec surprise et bonheur.

Il est vrai que j’ai mis de côté les ambitions, les titres, les reconnaissances. Je ne me suis pas battu pour une prééminence, n’ai pas rendu les coups, n’ai pas couru à la vengeance. Je me suis préparé avant le cours et me suis assis en attendant le maître. J’ai allégé mon cœur quand des amis me peinaient. Il n’y avait là aucune faiblesse mais un amour sans partage pour l’étude de la Voie. Quand le soke exigeait plus d’énergie, je ne pouvais pas me disperser et attribuer une part de force à une vendetta attendue par mes adversaires et autres menus ennemis. Je ne pouvais non plus lorgner vers une distinction toute nominale ni me réjouir de mon charisme auprès d’un groupe de fans.

Je me suis assis, ai posé bas mon indignation et mes spéculations mondaines et me suis disposé au keiko, à l’exemple du maître. Pour durer dans la Voie des arts martiaux, pour récolter un jour les fruits de nos efforts, il faut savoir se préparer à la leçon et s’assoir pour que vienne le maître.

Le secret est dans la préparation au keiko.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s