L’atome

2. Respectez vos instruments d’étude : le Gi (tenue d’entraînement) doit être propre et bien entretenu, les sabres rangés lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Respectez vos partenaires en veillant à votre propreté corporelle avant de monter dans le dojo. Extrait de notre Reishiki

Le respect est à porter successivement au gi, aux sabres, aux partenaires et au corps. Il est à manifester dès le moment où le pratiquant pénètre le dojo ou tout espace d’étude. Toutefois, il n’est pas mentionné qu’il faille respecter le sensei, le professeur. La raison est que le respect est entier ou bien il n’est pas. Il n’existe pas de demi mesure quand au sentiment d’attention, de gratitude pour l’exemple donné, de perception de l’élévation d’autrui.

Il faut respecter le maître, cela est évident. La circonspection que le pratiquant doit témoigner devant le menu détail, le petit chose, le négligeable, implique ipso facto la reconnaissance de ce qui est d’un ordre plus élevé. Le respect porté à l’homoncule dispose au respect dû au sensei. Il est implicite, sous-jacent, latent.

L’attitude respectueuse est et demeure insécable, indivisible, atomique. Elle ouvre un accès à l’unité de pensée et d’action, à l’extrême sincérité, au mouvement d’une cadence. Elle possède à ce titre une efficacité redoutable. Elle résume tout calcul à l’Un, franc et massif.

Elle commence par cette parole : « Je suis l’élève de … »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s