Les élémentaires

2. Respectez vos instruments d’étude : le Gi (tenue d’entraînement) doit être propre et bien entretenu, les sabres rangés lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Respectez vos partenaires en veillant à votre propreté corporelle avant de monter dans le dojo. Extrait de notre Reishiki

Il est surprenant qu’après avoir rappelé l’importance du salut, le reishiki insiste sur le respect quant on sait que le salut témoigne du respect. Il y a ici une exigence qu’un geste soit suivi d’effet. Un salut ne doit pas être fait en vain, ne serait-ce que vis-à-vis des conditions de pratiques élémentaires que sont les armes ou la tenue ou, plus encore, à l’encontre des partenaires.

Le respect n’est pas un dû, il n’est pas gratuit. On doit le respect à quelqu’un ou quelque chose qui possède un mérite, qui a accompli un effort, qui a traversé une épreuve. L’arme, la tenue ou le partenaire vivent les difficultés du pratiquant. Ils sont les conditions de réalisation de l’étude. La relation maître-élève ne suffit pas.

Ce respect dû aux simples naît lorsque l’élève prend conscience de ce qu’il lui faut pour avancer, de tous les éléments qui concourent à son progrès, du préalable. Ce sentiment que l’on doit à autrui survient simultanément avec l’humilité. Il est un des signes de la réalisation de la Voie. Il témoigne que le sabre et la tenue comme le partenaire cheminent au pas de l’élève qui progresse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s