Le salut comme étude du sabre

1. En entrant dans le dojo et en le quittant, vous devez saluer. Saluez toujours en direction du kamiza (côté où le professeur se tient pour le salut). Extrait de notre Reishiki

Souvent, le premier exercice est celui que l’on pratique à la fin. Il est celui qui nous met sur le bon chemin et il est celui qui demeure quant on a essayé tous les autres sentiers.

La salutation des arts martiaux est en soi un exercice complet selon que l’on débute le mouvement par la tête, les épaules, le bassin ou les pieds. Il est direction d’intention, il est aussi circulation du souffle. Il est organisation du geste selon les principes de l’école. Il est projection de force et accueil de la présence de l’autre. Il est shomen et tsuki à la fois.

Le salut redéploie l’énergie chez le pratiquant mais il est encore lecture de l’espace extérieur. Il est orienté vers le lieu d’où est dispensé l’enseignement ; il reconnaît la disposition spatiale du dojo. Il est une prise de conscience de la topologie. Il est alors stratégie à l’œuvre.

Ce que le salut partage avec le sabre est à l’étude pendant le keiko. Observons le salut du soke et étudions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s