Le hors-champ

PAR_8845
Les prés de Coudet, Grailhen, Hautes-Pyrénes

L’art martial est un chemin vers l’effort. Sans effort, il n’y a pas d’art martial. Cette douce violence que l’on se fait, est signe que l’on est sur le bon chemin, celui qui mène à destination.

Comme en toute activité humaine, nous devons respecter des règles, considérer des astreintes. En montagne, on ne chemine pas sans souci impunément. Il faut au voyageur laisser des marques, remonter les cairns, pourvoir à la réserve de bois pour le suivant. Même hors sentier, on n’use pas de son bon vouloir librement, à moins que ce vouloir ne soit diriger vers le bon. Il ne faut pas y souiller les cours d’eau ni laisser des braises non éteintes.

Pareillement, celui qui suit la Voie des Arts Martiaux apprend une certaine civilité. Il n’y a pas de juste dans le sauvage, dans le hors-norme. Cependant, une fois le juste atteint par l’effort constant, alors il y a lieu de sortir de la norme comme on sort d’un jardin, pour ravir l’œil et éprouver sa justesse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s