Energie de la pratique

L’énergie de la pratique du kenjutsu, comme des budos en général, est exclusive. Elle doit être orientée vers la construction, la durée et la profondeur.

Construction

L’art du sabre n’est pas celui de tuer avec le sabre. Il est celui de construire l’humain  par l’exigence que requiert la lame d’acier.

Durée

Toute la pratique doit viser à la durée du corps, la constance du coeur et la vie de l’esprit. Sans la durée, le pratiquant nagera à la surface au lieu de plonger vers les profondeurs de l’art. Imaï soke, 11e successeur, dit un jour à mon ami Ricard qu’il a véritablement pénétré la Voie du sabre à l’âge de 70 ans.

Profondeur

Elle naît de l’insatisfaction du pratiquant devant son niveau technique et de sa persévérance dans l’effort, année parès année. C’est le temps qui la fait advenir, le temps trempé par la sueur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s