À la Une

Stage Kaze no Tani 22/04

DSC00759Arrivée au nouveau dojo. Photographie de Nguyen Thanh Thiên © 2018

Ce stage aura pour thème Nito seiho.

Date : 22 avril 2018
Horaire : 9h-13h
Lieu : Salle des Fêtes
65170 Vielle-Aure
Page du dojo

Bulletin d’inscription ci-dessous (obligatoire)

Lire la suite

Publicités
À la Une

Le sabre libre et discipliné

DSC_9611Nguyen Thanh Thien au Unjo An, Corrèze, photographie de Nguyen Thanh Khiet © 2016

Souvent, on évoque l’eau qui vient à bout de la pierre pour dire la force du souple sur le dur. Quand je pratique, je m’inspire certes de la puissance de l’eau comme de la pierre mais je mets au-dessus la volonté des hommes et leur espoir. Si la pensée et l’acte libres sont aujourd’hui menacés, ma pratique témoigne de cette liberté qui effraie tant ceux qui aiment qu’on les nomme « puissants » ou « terribles ». Il n’y a de « puissants » ou de « terribles » que des gens apeurés de notre pensée et de nos actes libres.

Mon sabre cultive la volonté et l’espoir. Il se veut libre. Voilà tout le sens de ma discipline.

À la Une

Dojo extérieur, le pourquoi

IMG_9014
Nous avons pratiqué dans cette belle vallée. La raison en est qu’il suffit de lever les yeux pour être inspiré par l’énergie du matin, voir ci-dessous.
IMG_9013
Il est intéressant après une année dans un dojo de s’exposer à un environnement qui évolue au gré des minutes. Notre kata en devient plus vivant.

Nguyen Thanh Thiên

Photographies de Stéphanie Frangville © 2015

Développer la Voie du sabre

Niten Japon 04 2006_79Iwami soke et Nguyen senseï devant le dHombu dojo.

Je suis allé à l’étranger visiter les maîtres de l’école de Musashi. Ils m’ont observé pendant 5 jours, du matin au soir. Au terme de ma visite, Imaï soke m’a dit : « Viens au Japon, je t’enseignerai. »

Plus tard au Japon, Iwami soke me donnait cours du matin au soir. Il me dit : « Fais un stage pour moi en France. » J’en ai fait 4 pour mon maître.

Au 3e stage, englobant d’un geste Paris et au-delà, par dessus les toits, il me dit : « Je vois pour toi un grand succès. » Au 4e, dans les montagnes des Pyrénées, il me dit : « C’est comme chez moi. »

Depuis, les élèves viennent régulièrement me voir pour étudier la Voie du sabre selon Musashi. Un noyau s’est constitué et nous œuvrons au développement de l’école en France. Pour mieux répondre à l’attente de mes maîtres et aux besoins de mes élèves, je mets en place une nouvelle organisation de l’enseignement, une structuration plus affinée impliquant Groupes informels, Groupes de Pratique et Groupes d’Étude. Visitez notre page dédiée.

11e Yama Keiko

Le 11e Yama Keiko sera consacré au travail du souffle et de la posture. Avec le stage de perfectionnement au Unjo An (Corrèze), il est l’indispensable complément de nos cours hebdomadaires. Il est un moment pour que tous, nous nous réunissions et apprenions à faire vivre l’esprit de l’école, les anciens transmettant aux nouveaux, les dojos et les groupes d’étude échangeant leurs expériences. Il est aussi le moyen par lequel les maîtres ont su transmettre l’exigence, la volonté d’excellence, la plus haut niveau. Les enseignants aiment à s’y retrouver pour ensuite partager ce qu’ils y ont récolté. Comme l’avait dit Iwami soke : « Musashi est présent. »

Taïso
Dimanche 8 – Vendredi 13 juillet 2018 9h-10h
Keiko
Dimanche 8 – Vendredi 13 juillet 2018 10h-12h
Rankeiko
Dimanche 8 – Vendredi 13 juillet 2018 15h-17h
Coût du stage complet
avant le 01/06/2018 200€
avant le 30/06/2018 250€
si règlement le 30/06/2018 ou après inscription invalidée

Pour en savoir plus sur Vielle-Aure et son territoire qui abrite une faune et une flore exceptionnelles préservées par la Réserve Naturelle du Néouvielle, contactez l’Office du Tourisme Vielle-Aure Néouvielle.

Demande d’inscription

 

Kizen no Hyoho

DSC01936Le regard du chat est une leçon pour moi. Photographie de Nguyen Thanh Thiên © 2018

Nguyen Thanh Thiên : Quelle est la stratégie enseignée dans votre école ?

Iwami Toshio soke : Dans notre école, nous avons le Hyoho de Kizen (Kizen no Hyoho). Nous n’attaquons jamais en premier. Il faut bien connaître et saisir l’instant où l’adversaire commence l’offensive. Ayant perçu cette occasion, nous l’employons pour frapper. Si l’adversaire attend, nous devons donner l’impression de ne pas être prêt ou d’être faible afin de l’engager à prendre l’initiative. Au moment où l’adversaire est poussé à l’attaque, nous tenons l’instant propice et ripostons. Ça s’appelle Kizen no Hyoho ou Sensen no Sen qui n’est pas qu’une question de stratégie, mais bien une façon de vivre, de se comporter, d’agir selon la situation, avec ou sans sabre. Quand vous saisissez complètement ce que votre maître vous a enseigné, vous pénétrez le vrai cœur, le kokoro, de l’être humain.

interview par Nguyen Thanh Thien 2011

Musashi dans les montagnes

Je viens de découvrir un film que je ne connaissais pas sur le fondateur de mon école de sabre, Miyamoto Musashi.

Mon maître Iwami Toshio soke me racontait : « Musashi est au cœur du peuple japonais. Ce cœur est pour le Monde entier. » Plus tard, dans la montagne des Pyrénées, il se tourna vers un sommet lointain et dit : « Musashi est présent ! » puis il invita le nouveau soke, Kajiya Takanori senseï, à s’incliner.

Hyoho, la Voie martiale

Au lendemain d’un attentat en France, on interpelle mes élèves :

Pourquoi faites-vous des arts martiaux en temps de paix ? Quel besoin avez-vous d’étudier de telles disciplines ?

Ma réponse :

Connaissez-vous ces disciplines pour en parler avec tant de certitudes ? Avez-vous étudié auprès des maîtres ou avez-vous regardé des films ?

L’art que j’étudie et que j’enseigne vise à la paix du plus profond de l’âme humaine, depuis ses lieux de violence intimes, depuis le cœur troublé aspirant à la lumière. L’art de mes maîtres trace le chemin le plus sûr vers un moment de paix, depuis le conflit, depuis la réalité qui constamment s’oppose à nos desseins. L’étudiant avance dans les pas des maîtres avec force, avec courage, avec intelligence et avec gentillesse. Grâce à l’adversité, il est sommé de produire le meilleur de soi et par l’intimité de la lutte il perçoit en l’autre le meilleur de soi.

L’art martial étudie les conditions et les causes de la paix depuis son opposé, le conflit. Parce que le terme est galvaudé et que notre étude est aujourd’hui assimilée à des techniques de contrainte par la violence, voir de soumission, il est temps d’opter pour un nouveau vocabulaire. L’art de nos maîtres doit être maintenant appelé « la Voie martiale ». Nous devons laisser tomber l’ancienne peau « l’art martial ». En cela, nous reprenons l’ajout de Hyoho qui fut accolé à « Niten Ichi Ryu », hyoho signifiant à la fois voie de stratégie et voie de progression spirituelle.

 

Stage Kaze no Tani 25/02

PAR_0098Photographie de Nguyen Thanh Thiên © 2013

Ce stage aura pour thème Itto seiho et Kodachi seiho.

Date : 25 février 2018
Horaire : 9h-13h
Lieu : Salle des Fêtes
65170 Vielle-Aure
Page du dojo

Bulletin d’inscription ci-dessous (obligatoire)

Lire la suite